bacopa

Bacopa monnieri : Effet prouvé sur le cerveau ?

Le Bacopa monnieri

Plante médicinale aux multiples vertus, le Bacopa monnieri a toujours été exploité en médecine ayurvédique pour soigner les troubles de la mémoire. Les effets de la plante vont plus loin en ciblant diverses zones du cerveau pour améliorer les facultés cognitives des personnes traitées, ce qui en fait un excellent stimulant cérébral. Et si vous en avez assez d’avaler des comprimés, sachez que le Bacopa monnieri est aussi disponible sous forme d’extraits, d’huiles essentielles, de poudres, de décoctions ou de sirops. Explications.

Qu’est-ce que le Bacopa monnieri ?

Sous le nom scientifique Bacopa monnieri, la plante vivace et rampante venant de l’Inde et de l’Asie du Sud-est est classée dans la famille des scrophulariacées (Scrophulariaceae). Mais ses noms les plus familiers sont le bacopa, l’hysope d’eau, le brahmi ou l’Indian water hyssop. Il s’agit donc d’une plante des marécages habituellement utilisée dans la médecine traditionnelle indienne ou ayurvédique pour traiter tous les maux liés au cerveau, que ce soit l’épilepsie, les troubles de l’anxiété, les manques d’attention et les dépressions nerveuses. En hindouisme, le brahmi tient son nom de Brahma, indiquant tous les troubles mentaux, d’autant plus que les adeptes de cette religion croient que l’activité créatrice émerge du cerveau. Comme les effets du Bacopa monnieri ont été prouvés au fil du temps, les autorités médicales indiennes le reconnaissent aujourd’hui comme un véritable remède naturel pour les troubles mentaux comme l’épilepsie.

La préparation traditionnelle du Bacopa monnieri

Pour extraire la substance contenue dans le Bacopa monnieri, la méthode traditionnelle consiste à sélectionner les feuilles et les tiges de la plante, avant de les sécher et les moudre, ou encore les laisser tels quels pour les presser et en récupérer le jus. Reconnaissable à son goût amer, le Bacopa monnieri est toujours incorporé dans des recettes très sucrées, comme les sirops, les pâtes à tartiner et les jus de fruits.

Les recherches scientifiques

D’après les résultats de recherches cliniques, les substances actives de Bacopa monnieri sont les bacosides A et B, et les extraits vendus sous forme de poudres, de gélules ou de comprimés sécables en contiennent entre 20 à 55 %. Parmi les principes actifs de la plante, l’on cite des flavonoïdes (apigénine, lutéoline, cucurbitacine, jujubogénine, phosphore, calcium, acide ascorbique, fer, alcaloïdes, saponines triterpénoïdes), mais surtout des bacosides A et B qui interviennent dans l’hippocampe pour améliorer la synthèse protéique et induire une meilleure mémorisation sur le long terme. Dans le cortex frontal et l’hippocampe, ces substances libèrent des antioxydants et agissent sur la transmission nerveuse.

D’autres recherches effectuées sur des rats ont permis de prouver que le Bacopa avait des effets sur la plasticité cérébrale, tandis que d’autres font part de résultats probants sur l’efficacité synaptique.

Le Bacopa monnieri pour stimuler le cerveau

Augmenter ses capacités cognitives avec une substance douce et naturelle, c’est le pari tenu avec le Bacopa monnieri. Pour sélectionner les compléments alimentaires qui en contiennent, référez-vous aux produits reconnus comme des bacosides. Parmi les effets du Bacopa monnieri attendus sur le cerveau, l’on cite entre autres ses actions neuroprotectrices et ses effets sur la mémoire et les facultés cognitives. Les troubles de l’humeur ou de la cognition comme l’anxiété et la dépression peuvent également être pris en charge avec cette plante.

Des vertus antioxydantes et anti-inflammatoires

Parce que la feuille de Bacopa monnieri contient principalement des antioxydants, elle contribue à améliorer l’espérance de vie des neurones de l’hippocampe, la région du cerveau responsable de la mémoire à long terme. Ce qui en fait un bon remède contre le stress oxydatif. D’après une étude de 2017 faite par l’université du Montana, États-Unis, les boissons, préparations et suppléments contenant du Bacopa monnieri avaient la capacité d’inhiber, in vitro, la création de cytokines pro-inflammatoires (TNF-α et IL-6) liées à des cellules microgliales activées, ce qui permet donc de confirmer que la plante a des vertus anti-inflammatoires.

Le Bacopa pour soigner la dépression

Une édition de 2017 de l’ouvrage Psychiatry Investigation a rapporté les résultats de recherches sur des rats dépressifs soignés avec une dose quotidienne de 80 mg/kg. Aux termes d’un traitement de 28 jours, les chercheurs ont constaté que les niveaux de BDNF dans l’hippocampe des rats ont été améliorés, ce qui a permis de confirmer que la plante contribuait accroitre les neurones et à les maintenir en vie. D’autres études ont obtenu des effets bénéfiques sur des sujets atteints de la maladie de Parkinson.

Le Bacopa pour mémoriser et améliorer les capacités cognitives

Vous souffrez de trous et de pertes de mémoire ? Le Bacopa monnieri, sous sa forme de BacoMind est le traitement qu’il vous faut. C’est un extrait naturel standardisé de la plante qui agit au niveau du cerveau pour cibler les enzymes Catéchol-O-méthyl transférase (COMT) et Prolyl endopeptidase (PEP). Si l’enzyme COMT module la mémorisation et gère le métabolisme de la dopamine, cela aurait un impact positif sur la capacité de mémorisation. Pour ce qui est de l’enzyme PEP, elle fonctionne comme un neuropeptidase et prévient le déclin cognitif lié au stress, aux émotions et aux échanges sociaux, améliorant ainsi les capacités cognitives.

Le Bacopa monnieri comme neuroprotecteur

Parce que le Bacopa monnieri contient de la bacoside A, une saponine triterpène, il fonctionne comme un agent neuroprotecteur qui intervient pour prévenir l’apoptose ou la mort des cellules neuronales liée aux fumées des cigarettes. Si cette plante fascine autant les scientifiques, c’est que ses effets ont été confirmés depuis des millénaires. L’on rapporte aujourd’hui que le Bacopa protège le cerveau et aide à le stimuler pour que vous puissiez mieux vous mémoriser, augmenter vos capacités d’apprentissage, et retarder les maladies dégénératives, la maladie d’Alzheimer et la démence sénile. Parce que le Bacopa monnieri agit également sur la microcirculation sanguine du cerveau, il contribue à améliorer et à maintenir les capacités cérébrales.

Les autres actions du Bacopa monnieri dans l’organisme

Très utilisée en phytothérapie et en médecine ayurvédique, le Bacopa monnieri soigne le cerveau, mais également d’autres organes du corps humain, à savoir le système digestif pour les indigestions, la constipation, la flatulence et l’ulcère, ou encore les troubles sexuels comme la stérilité, l’impuissance ou l’éjaculation précoce. La plante est aussi indiquée pour calmer les douleurs articulaires, limiter la formation de pellicules sur le cuir chevelu et lutter contre la chute de cheveux. L’on utilise aussi le Bacopa pour améliorer la qualité du sommeil. Dans certains pays comme Cuba, la plante est utilisée comme diurétique et purgative.

Bacopa monnieri : dosage et contre indication

Que vous optiez pour les gélules, la poudre, ou l’huile de Bacopa monnieri, sachez que la dose quotidienne thérapeutique est de 300 mg d’extrait par jour, à répartir en 1 ou 3 prises.

Chez les enfants diagnostiqués TDAH (troubles du déficit de l’attention chez l’enfant) qui ont du mal à se concentrer ou qui ont des soucis d’hyperkinésie, le bacopa est utilisé pour augmenter les capacités d’apprentissage.

Pour une personne jeune et en parfaite condition physique, les effets sur la mémoire seront au summum après un traitement de 90 jours. Si vous souhaitez donc obtenir de bons résultats pour vos examens, prenez vos doses de Bacopa monnieri à l’avance, soit 2 à 3 mois avant les épreuves, puis renouvelez la prise durant les périodes de révision générale.

Chez les seniors, le remède est utilisé pour booster la mémoire et améliorer la capacité à trier les informations utiles et superflues, prévenir la maladie d’Alzheimer en cas d’antécédents familiaux, tout en réduisant les symptômes chez un patient déjà atteint.

Par contre, si vous prenez d’autres médicaments comme les neuroleptiques (la phénothiazine), vous devez en parler à votre médecin, car la plante risque d’en augmenter les effets. Si les remèdes à base de cette plante sont bien tolérés, tant par les enfants que par les adultes, les femmes enceintes et allaitantes ne doivent pas en consommer pour éviter tout risque d’exposition du fœtus. Vous devez également arrêter le traitement à base de bacopa si vous souffrez de congestions intestinales, de difficulté à uriner ou d’emphysème. Comme toute autre plante médicinale, le bacopa peut engendrer des effets secondaires, dont les plus rapportés sont la sécheresse buccale, la fatigue et les nausées.

Pour mieux profiter des bienfaits du Bacopa monnieri, privilégiez les préparations standardisées dont la teneur en bacoside A et B a été normalisée. En agissant ainsi, vous limitez les risques de surdose, surtout si vous choisissez de faire des recettes faites maison à base d’huile essentielle ou d’extrait.

Où trouver du Bacopa monnieri ?

Plante vivace, le Bacopa monnieri apprécie le climat tropical et émerge des marécages des pays de l’Asie comme l’Inde, le Vietnam et la Chine. Si vous avez un étang ou un aquarium, vous pouvez très bien vous en procurer en magasin d’aquariophilie, à condition de bien tout mettre en œuvre pour que la plante vive dans un environnement stable, car elle ne supporte pas le froid. Pour créer les compléments alimentaires et les stimulants cérébraux à base de bacopa, les soigneurs traditionnels et les chercheurs utilisent essentiellement les parties aériennes de la plante, à savoir les feuilles, les fleurs et les tiges.

Pour acheter les formes stabilisées du Bacopa monnieri, les boutiques de médecine ayurvédique et de phytothérapie sont des références, mais vous pouvez aussi le faire en restant chez vous, en visitant le site de vente en ligne spécialisé dans les smart drugs, plus connus en tant que médicaments de l’intelligence.

About the Author Nostradamus

Leave a Comment: